Les tests le prouvent : l’additif de Nanol réduit l’usure des métaux par l’hydrogène

/ins.Conçu à l’origine pour permettre des économies de carburant, l’additif de Nanol entre désormais dans des domaines d’application complètement nouveaux

Fraunhofer, célèbre institut allemand indépendant pour la recherche, a démontré que l’additif de Nanol pour lubrifiants présentait des caractéristiques de performance complètement nouvelles. Basé sur la nanotechnologie, cet additif pour lubrifiants breveté a été conçu à l’origine pour les moteurs destinés au secteur maritime et aux applications industrielles, avec comme objectif les économies de carburant et la protection contre l’usure.

Les tests les plus récents démontrent que cet additif présente aussi d’autres propriétés positives : il peut empêcher le phénomène dit de fragilisation par l’hydrogène. La fragilisation par l’hydrogène est le processus qui rend les métaux, tels que l’acier, fragiles et les font se fracturer lorsqu’ils entrent en contact avec l’hydrogène.

Les tests ayant démontré ce nouvel effet de l’additif de Nanol ont été menés par un fabricant de premier rang de roulements à billes. Des tests supplémentaires ont été effectués à l’institut Fraunhofer par le Professeur Matthias Scherge.

« Les recherches récentes ont ajouté de nouvelles caractéristiques au profil scientifique de Nanol. Nanol doit être considéré comme un ensemble de propriétés multifonctionnelles, notamment l’amélioration de l’indice de viscosité, la modification de la friction, les propriétés anti-usure ainsi que la protection contre la fragilisation par l’hydrogène », note Matthias Scherge qui a effectué auparavant plusieurs autres tests de laboratoire sur l’additif de Nanol.

La fragilisation par l’hydrogène est un problème sérieux dans nombre d’applications, et la propriété récemment démontrée ouvre à l’additif de Nanol des applications tout à fait inédites. Jusqu’à présent, cet additif a essentiellement été utilisé par les compagnies maritimes dans les moteurs de navires ainsi que dans les centrales électriques.

« Nous commençons à pénétrer sur de nouveaux segments de clientèle. La fragilisation par l’hydrogène est un problème grave dans les éoliennes, par exemple. L’utilisation de Nanol peut prolonger la durée de vie des composants et espacer les entretiens », dit Johan von Knorring, fondateur et PDG de Nanol Technologies.

Il existe plusieurs autres technologies pour faire face à la fragilisation par l’hydrogène, notamment divers revêtements, par exemple. Selon Johan von Knorring, la solution de Nanol est à la fois plus fiable et plus efficace par rapport aux autres solutions.


Informations supplémentaires :

Johan von Knorring, PDG, Nanol Technologies, +358 400 149 142


Nanol en bref
Pionnier de la lubrification, Nanol® Technologies Ltd a été fondée en 2010 et a son siège social à Helsinki, en Finlande. La société a pour mission d’offrir des solutions pour réduire la consommation de carburant et d’huile tout en prolongeant la durée de vie des composants principaux des moteurs et des machines. L’additif breveté de Nanol pour lubrifiants apporte des avantages économiques immédiats aux opérateurs des moteurs à combustion et des machines industrielles. www.nanol.eu


Image 1 Bearing
Les tests sur les applications de roulements à billes ont prouvé que l’additif de Nanol pouvait réduire la fragilisation par l’hydrogène. © Nanol


Image 2 Gear Box
Les boîtes de vitesses dans différents secteurs industriels sont un exemple des applications pouvant bénéficier de l’additif de Nanol, étant donné qu’il réduit l’usure des métaux. © Nanol

Image 3 Surface
Comme ces photos le montrent, les tests effectués révèlent que l’additif de Nanol réduit la fragilisation et la corrosion. Grâce à l’additif de Nanol, la surface reste intacte. © Nanol


Rating:

vote data

Let us know if you are going to use this press release. Thank you!